Prochaine rencontre Fidesco le 14/09 à Paris

Noël en mission

Par les volontaires | autour du monde

Noël n'a pas de frontières !

Aux quatre coins du monde, au Brésil, à Manille, en Angola ou en Tunisie, Noël se prépare, dans la joie éclatante des enfants ou la discrétion d’une paroisse au cœur du désert… Les flocons de neige ne seront pas au rendez-vous, mais c’est avec la même espérance que les volontaires FIDESCO accueillent la naissance de leur Sauveur, au rythme de leur pays de mission. Loin de leur famille, de leurs traditions, ils se préparent à fêter un Noël pas comme les autres !

 

⇒ Brésil

Au Brésil, en mission auprès des jeunes-femmes enceintes et précaires, Marie a passé un Noël unique, tissé de compassion et d’amour.

“Mi-décembre, tous les projets ont fermé pour les grandes vacances. À chaque ville correspondait une ambiance unique. Chaque équipe de volontaires avait organisé une fête de Noël, afin de clôturer l’année en festivités et célébrer ensemble la naissance de Jésus. A Rio Maria, il y avait un temps de partage. À Redenção, des jeux et un banquet, avec pas moins de 40 personnes qui avaient fait le déplacement (un record !). À Xinguara, c’étaient discours et remerciements. Mais un lien unissait chacune de ces ambiances : la joie non dissimulée de ces mamans en recevant un petit cadeau.

Faire plaisir n’a pas de frontières !”

Noel en mission au Brésil

Avec les enfants des rues

⇒ Philippines

Fêter Noël à Manille, quel défi ! Mais, au milieu des détresses du bidonville, rayonne une petite flamme, celle des bénévoles de la fondation Anak-TNK. À leurs côtés, Timothée et Tiphaine s’investissent pour l’avenir des enfants.

“Il est 6h30 du matin, lorsque la camionnette de la fondation fait vrombir son moteur. Nous montons tous à l’intérieur, direction le centre de filles dans le centre de Manille pour une messe avant de commencer le marathon de Noël. En une journée, nous allons passer dans les 25 centres de la fondation pour que chaque enfant reçoive en main propre un cadeau personnalisé par le Père Matthieu, Até Glo, Charles et le responsable du centre. Moment inédit, unique et tellement beau pour ces enfants délaissés. Nous sommes tous surexcités par cette journée, malgré l’heure matinale, qui s’annonce bien particulière ! Chaque centre nous prépare des petites surprises : danse, festin de Noël et autres festivités. Nous devons goûter un peu de buffet dans chaque centre pour rendre hommage aux cuisiniers… ce n’est pas évident de manger des brochettes de poulet et du riz à 7h du matin !

Tout se passe dans la joie et la bonne humeur générale : les enfants arborent tous un magnifique sourire jusqu’aux oreilles ! La journée passe à une vitesse phénoménale. La joie de Noël est pure, elle se lit facilement sur tous les visages des enfants. Elle rayonne dans les yeux de tous, elle se montre avec éclat, nous ne pouvons passer à côté : elle est omniprésente !

En revanche, la peine et la douleur de certains enfants est plus discrète. Elle ne se cache pas, mais elle est noyée dans ce flot de bonheur qui l’entoure. Pourtant, elle est bien présente et il nous faut l’accepter. Lorsque nous la remarquons, nous avons du mal à détourner les yeux. Nous voyons ce petit enfant perdu, regardant dans le vide avec détresse. Il nous rappelle que tous ces enfants, s’ils sont à la fondation, ce n’est pas pour rien : ce sont tous des enfants profondément blessés.”

Noël en mission aux Philippines

Aux origines de Noël

⇒ Angola

Fin prêt pour fêter Noël dans son pays de mission, en Angola, Augustin a délaissé ses outils de chantier pour se rendre à la messe de la Nativité… L’occasion de se laisser déranger en mission.

Vers 18h00, en arrivant à la paroisse pour la messe, ma surprise fut grande de voir une église à peine remplie aux deux tiers. Les gens ont-ils conscience de ce qui se passe aujourd’hui ? Moi qui m’imaginais fêter Noël dans une église pleine à craquer, dans l’effervescence, me voilà bien déçu. Le temps de la désillusion passée, j’ai pris conscience que c’était peut-être ça Noël en fin de compte. Quelle fut la compagnie du Christ le jour de sa naissance ? Bien peu de monde à vrai dire était présent ce jour-là.

Le Roi des rois, n’a eu pour compagnie que quelques brebis guidées par leurs bergers. À l’image de la crèche, nous étions bien peu nombreux, mais la joie était au rendez-vous. Sur la trentaine de personnes présentes, toutes à la fin de la messe ont repris ce chant de louange « Il est né le divin enfant » en s’approchant de la statue de l’Enfant Jésus pour l’adorer et l’embrasser. N’est-il pas là le véritable Esprit de Noël ? Dans la pauvreté, le dépouillement et la sobriété ? Le Christ, le Tout Grand, se fait Tout Petit, le Plus Puissant, se fait Tout Vulnérable, le Grand Roi se fait Prince des pauvres. Et si pendant la messe, l’église ne se remplissait pas plus, la joie quant à elle ne faisait que croître dans les cœurs. Oui vraiment, ce fut une belle messe de Noël.

Haut les coeurs, à Rayong (Thaïlande)

Les petits élèves de Louis et Arnaud, volontaires dans un centre d’accueil médico-social en Thaïlande, ont beaucoup répété leur chanson pour préparer les coeurs à la joie de Noël. Dans un pays à majorité bouddhiste, chanter “Joyeux Noël” prend une toute autre saveur !

Noël en mission, en Angola ou à Paris !

Podcast

Nos anciens volontaires replongent dans leurs souvenirs le temps d’un épisode de podcast à écouter au fond d’un canapé, dans les transports, en cuisine ou ailleurs… À cœur ouvert, ils témoignent de leur mission professionnelle à l’autre bout du monde. Ils vous livrent leurs joies, leurs difficultés mais aussi leurs enseignements. En bref, ils vous racontent tout sur la mission !

Un nouvel épisode disponible chaque mois sur toutes les plateformes d’écoute, n’hésitez pas à vous abonner et à partager notre podcast pour diffuser la joie de la mission ! 🕊

Manille. Ses gratte-ciels, ses rues bondées et ses vastes bidonvilles. Au cœur de cette ville, parmi les plus peuplées au monde, une foule d'enfants vivent,...
Au pied de la colline de la Mariposa (le papillon), à Bogota, une association œuvre pour l'éducation des plus jeunes et l'accueil des plus âgés....
Par un matin d'examen, Damien décroche son téléphone et apprend son affectation en mission. 🚀 Fidesco l'envoie au Timor Oriental ! Quelque part au milieu...