Exemple option message = participez à la messe d'envoi des volontaires le XX juillet prochain > inscrivez-vous au live

Samuel

Michalet

Un désir nourri par la possibilité de pouvoir donner une valeur et un sens à ce que j’entreprends, de pouvoir aider en toute simplicité, et surtout, de me sentir plus utile que ce que je ressens au quotidien.

Un désir nourri par la possibilité de pouvoir donner une valeur et un sens à ce que j’entreprends, de pouvoir aider en toute simplicité, et surtout, de me sentir plus utile que ce que je ressens au quotidien.
Vivre simplement
En mars 2020, alors que la France entière était confinée, Samuel est rapidement retourné travailler. Il s’agit d’une période pendant laquelle il a beaucoup réfléchi. Il s’est interrogé sur le sens de son travail, sur son but, sur ce qu’il apportait au monde. C’est à ce moment-là qu’est né son désir de partir en humanitaire. Samuel pense qu’il a aussi besoin de découvrir un monde extérieur à son quotidien. Selon lui, il a besoin d’apprendre à vivre moins dans la surconsommation, à vivre plus simplement. Aujourd’hui, ce projet est revenu au cœur de ses préoccupations. Cela faisait deux ans que Samuel vivait à la Maison Saint-François à Saint-Etienne, où il a grandi, appris à vivre en communauté et pris son indépendance.
Direction Luena
Avec une population de presque 33 millions d’habitants, l’Angola est un pays d’Afrique du Sud-Ouest, situé au sud de la République démocratique du Congo, à l’ouest de la Zambie, et au nord de la Namibie. L’océan Atlantique en fait son littoral. Luena quant à elle, fait partie des grandes villes du pays : elle est située dans le Moxico à l’est du pays, c’est donc là que Samuel est envoyé en mission. L’Angola est une ancienne colonie portugaise de 1575 à 1975. Elle obtient son indépendance le 11 novembre 1975, s’en suivent 27 ans de douloureuse guerre civile jusqu’en 2002. Depuis, le pays est encore en pleine reconstruction. Le christianisme a été introduit par les Portugais dès le XVe siècle, ce qui en fait la religion principale en Angola, environ 95 % de la population y serait sensibilisée.
Sa mission
L’évêque local, récemment décédé, avait mis en place des projets de reconstruction de la ville après la guerre civile. Il avait fait appel à Fidesco pour avoir de l’aide dans son projet. C’est une sœur religieuse et un prêtre qui ont repris le projet avec le diocèse en attendant qu’un nouvel évêque soit appelé. Ils accueillent Samuel sur place pour l’aider dans sa mission et son adaptation. Parti avec deux autres volontaires, Samuel travaille avec eux sur des projets de reconstruction de la ville. Il a comme mission de trouver des financements, mettre en place des projets d’écoles, d’hôpitaux, de maisons… et du suivi de chantiers sur les projets mis en place. Il est aussi sollicité sur des installations de panneaux solaires, un élément phare de la survie angolaise.

Rejoignez l'aventure Fidesco

Parrainez Samuel

Osez le volontariat international !

Rejoignez l'aventure Fidesco

Parrainez Samuel

Osez le volontariat international !

Téléchargez le rapport de mission

Des questions sur le parrainage ? Vous souhaitez soutenir la mission  et recevoir des nouvelles régulièrement ?

Contactez Naditza, notre chargée de parrainage, grâce à ce formulaire ! 

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont nécessaires au traitement de votre demande et sont destinées à un usage exclusivement interne. Conformément à la loi française N 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, et à la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données personnelles (RGPD), vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données et de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser un mail via ce formulaire de contact. 

Pour obtenir plus d’informations concernant les traitements que nous mettons en œuvre, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité. Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de la CNIL à l’adresse : www.cnil.fr. La loi française relative à la protection des données personnelles ouvre des droits aux personnes concernées par les traitements. Fidesco a désigné un Délégué à la Protection des Données à caractère personnel (DPD). Le DPD veille au respect des droits des personnes (droit d’accès, de rectification et d’opposition). En cas de difficultés rencontrées lors de l’exercice de ces droits, les personnes concernées peuvent saisir le DPD.

Les volontaires et bénévoles ont toujours accès au DPD pour poser des questions au sujet de la protection des données personnelles en cliquant ici.

Demandez le rapport de mission

Vous le recevrez dès qu’il sera publié

Des questions sur le parrainage ? Vous souhaitez soutenir la mission  et recevoir des nouvelles régulièrement ?

Contactez Naditza, notre chargée de parrainage, grâce à ce formulaire ! 

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont nécessaires au traitement de votre demande et sont destinées à un usage exclusivement interne. Conformément à la loi française N 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, et à la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données personnelles (RGPD), vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données et de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser un mail via ce formulaire de contact. Pour obtenir plus d’informations concernant les traitements que nous mettons en œuvre, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité. Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de la CNIL à l’adresse : www.cnil.fr. La loi française relative à la protection des données personnelles ouvre des droits aux personnes concernées par les traitements. Fidesco a désigné un Délégué à la Protection des Données à caractère personnel (DPD). Le DPD veille au respect des droits des personnes (droit d’accès, de rectification et d’opposition). En cas de difficultés rencontrées lors de l’exercice de ces droits, les personnes concernées peuvent saisir le DPD. Les volontaires et bénévoles ont toujours accès au DPD pour poser des questions au sujet de la protection des données personnelles en cliquant ici.