Exemple option message = participez à la messe d'envoi des volontaires le XX juillet prochain > inscrivez-vous au live

Ghislain et Eléonor

Le Guen

Nous avons parfois le vertige de notre grand lâcher-prise dans l’inconnu. Pourtant, demeure en nous la joie immense de partir, de nous engager pour servir et de vivre cette aventure folle en famille.

Nous avons parfois le vertige de notre grand lâcher-prise dans l’inconnu. Pourtant, demeure en nous la joie immense de partir, de nous engager pour servir et de vivre cette aventure folle en famille.
Servir et vivre avec les plus pauvres
Eleonor se sentait appelée à servir les plus pauvres depuis un certain temps. De son côté, Ghislain souhaitait se donner, donner de son temps et de ses compétences humaines et professionnelles, tout en vivant une expérience de pauvreté. Leurs désirs de mission se retrouvent finalement sur un chemin commun, c’est pourquoi ils partent avec Fidesco à Huaycan au Pérou, avec leurs quatre enfants. Ils ont hâte d’aller à la rencontre des Péruviens et de se laisser toucher par leur joie et leur accueil chaleureux. Eleonor se sentait appelée à servir les plus pauvres depuis un certain temps. De son côté, Ghislain souhaitait se donner, donner de son temps et de ses compétences humaines et professionnelles, tout en vivant une expérience de pauvreté. Leurs désirs de mission se retrouvent finalement sur un chemin commun, c’est pourquoi ils partent avec Fidesco à Huaycan au Pérou, avec leurs quatre enfants. Ils ont hâte d’aller à la rencontre des Péruviens et de se laisser toucher par leur joie et leur accueil chaleureux. Eleonor se sentait appelée à servir les plus pauvres depuis un certain temps. De son côté, Ghislain souhaitait se donner, donner de son temps et de ses compétences humaines et professionnelles, tout en vivant une expérience de pauvreté. Leurs désirs de mission se retrouvent finalement sur un chemin commun, c’est pourquoi ils partent avec Fidesco à Huaycan au Pérou, avec leurs quatre enfants. Ils ont hâte d’aller à la rencontre des Péruviens et de se laisser toucher par leur joie et leur accueil chaleureux.
Au service de l’éducation
C’est au sein de l’école Saint François que Ghislain et Eleonor s’investissent dans le cadre de leur mission. Elle a été fondée en 1996 par Monseigneur Tomasi, évêque de Lima, qui souhaite offrir la même qualité d’éducation aux enfants des quartiers populaires qu’à ceux des quartiers favorisés.
Leur mission
Ghislain aide à la structuration d’ateliers techniques professionnalisants, dont l’objectif est de favoriser l’intégration professionnelle des élèves de terminale. Ils auront la chance de s’investir dans des ateliers de pâtisserie, de couture et d’électronique. Eleonor, quant à elle, intègre le corps professoral et apporte son soutien dans l’enseignement de l’anglais. Elle espère pouvoir ouvrir des classes de danse, ce qui a déjà été fait. Charge à eux également de poursuivre avec joie le projet « Huaycan Verde » initié par les précédents volontaires de cette mission, à savoir transformer les regards et sensibiliser les élèves aux problèmes environnementaux. Plusieurs initiatives ont déjà été mises en place sur le site de l’école, comme la gestion des déchets de l’école ou encore la réutilisation des eaux usées pour entretenir et accroître les espaces verts si rares dans la région désertique de Lima. Ghislain et Eleonor sont ravis à l’idée de les accompagner et les développer.Ghislain aide à la structuration d’ateliers techniques professionnalisants, dont l’objectif est de favoriser l’intégration professionnelle des élèves de terminale. Ils auront la chance de s’investir dans des ateliers de pâtisserie, de couture et d’électronique. Eleonor, quant à elle, intègre le corps professoral et apporte son soutien dans l’enseignement de l’anglais. Elle espère pouvoir ouvrir des classes de danse, ce qui a déjà été fait. Charge à eux également de poursuivre avec joie le projet « Huaycan Verde » initié par les précédents volontaires de cette mission, à savoir transformer les regards et sensibiliser les élèves aux problèmes environnementaux. Plusieurs initiatives ont déjà été mises en place sur le site de l’école, comme la gestion des déchets de l’école ou encore la réutilisation des eaux usées pour entretenir et accroître les espaces verts si rares dans la région désertique de Lima. Ghislain et Eleonor sont ravis à l’idée de les accompagner et les développer.Ghislain aide à la structuration d’ateliers techniques professionnalisants, dont l’objectif est de favoriser l’intégration professionnelle des élèves de terminale. Ils auront la chance de s’investir dans des ateliers de pâtisserie, de couture et d’électronique. Eleonor, quant à elle, intègre le corps professoral et apporte son soutien dans l’enseignement de l’anglais. Elle espère pouvoir ouvrir des classes de danse, ce qui a déjà été fait. Charge à eux également de poursuivre avec joie le projet « Huaycan Verde » initié par les précédents volontaires de cette mission, à savoir transformer les regards et sensibiliser les élèves aux problèmes environnementaux. Plusieurs initiatives ont déjà été mises en place sur le site de l’école, comme la gestion des déchets de l’école ou encore la réutilisation des eaux usées pour entretenir et accroître les espaces verts si rares dans la région désertique de Lima. Ghislain et Eleonor sont ravis à l’idée de les accompagner et les développer.

Après quelques mois à côtoyer les Péruviens et travailler avec eux, nous comprenons mieux leur façon de vivre, leurs joies et leurs difficultés ; petit à petit nous nous sentons recevoir ce pays et ses habitants, qui souvent nous accueillent avec joie et générosité. Nous apprenons à communiquer avec nos collègues : peu d’e-mails, beaucoup de conversations orales spontanées ou WhatsApp. Nous sentons que la mission travaille notre humilité : face aux calendriers qui changent, aux informations qui ne sont pas communiquées, au temps nécessaire pour réaliser certaines étapes qui semblent simples (et rapides !) de prime abord… Nous nous mettons au service et acceptons de ne pas être les maîtres de nos projets. L’aide apportée s’avère concrète et nécessaire malgré nos interrogations et nos frustrations. « Commence par faire le nécessaire, puis fais ce qu'il est possible de faire et tu réaliseras l'impossible sans t'en apercevoir. » Saint François d’Assise Après quelques mois à côtoyer les Péruviens et travailler avec eux, nous comprenons mieux leur façon de vivre, leurs joies et leurs difficultés ; petit à petit nous nous sentons recevoir ce pays et ses habitants, qui souvent nous accueillent avec joie et générosité. Nous apprenons à communiquer avec nos collègues : peu d’e-mails, beaucoup de conversations orales spontanées ou WhatsApp. Nous sentons que la mission travaille notre humilité : face aux calendriers qui changent, aux informations qui ne sont pas communiquées, au temps nécessaire pour réaliser certaines étapes qui semblent simples (et rapides !) de prime abord… Nous nous mettons au service et acceptons de ne pas être les maîtres de nos projets. L’aide apportée s’avère concrète et nécessaire malgré nos interrogations et nos frustrations. « Commence par faire le nécessaire, puis fais ce qu'il est possible de faire et tu réaliseras l'impossible sans t'en apercevoir. » Saint François d’Assise Après quelques mois à côtoyer les Péruviens et travailler avec eux, nous comprenons mieux leur façon de vivre, leurs joies et leurs difficultés ; petit à petit nous nous sentons recevoir ce pays et ses habitants, qui souvent nous accueillent avec joie et générosité. Nous apprenons à communiquer avec nos collègues : peu d’e-mails, beaucoup de conversations orales spontanées ou WhatsApp. Nous sentons que la mission travaille notre humilité : face aux calendriers qui changent, aux informations qui ne sont pas communiquées, au temps nécessaire pour réaliser certaines étapes qui semblent simples (et rapides !) de prime abord… Nous nous mettons au service et acceptons de ne pas être les maîtres de nos projets. L’aide apportée s’avère concrète et nécessaire malgré nos interrogations et nos frustrations. « Commence par faire le nécessaire, puis fais ce qu'il est possible de faire et tu réaliseras l'impossible sans t'en apercevoir. » Saint François d’Assise

Rejoignez l'aventure Fidesco

Parrainez Ghislain et Eléonor

Osez le volontariat international !

Rejoignez l'aventure Fidesco

Parrainez Ghislain et Eléonor

Osez le volontariat international !

Demandez votre rapport de mission

Vous le recevrez dès qu’il sera publié

Téléchargez le rapport de mission