Exemple option message = participez à la messe d'envoi des volontaires le XX juillet prochain > inscrivez-vous au live

Thibault et Pauline

de Waru

Conscients et reconnaissants de notre confort matériel et affectif, des liens familiaux et amicaux profondément enracinés qui nous attachent à la France, nous répondons à un appel intérieur de faire une place à l’Inconnu.

Conscients et reconnaissants de notre confort matériel et affectif, des liens familiaux et amicaux profondément enracinés qui nous attachent à la France, nous répondons à un appel intérieur de faire une place à l’Inconnu.
Discerner un appel à servir
Thibault et Pauline ont pu découvrir Fidesco à travers la lecture de rapports de mission d’anciens volontaires. Cela a inscrit un rêve dans un petit coin de leur tête : partir en famille au bout du monde pour vivre le service et la rencontre de l’Autre. Mariés depuis 3 ans, leur vie s’est enrichie de nombreuses choses : une petite fille, des projets professionnels et personnels riches et divers. Du surprenant et de l’inattendu, mais pas assez. L’idée a fait son chemin discrètement pour réapparaître finalement cette année. Comme ils le soulignent eux-mêmes, Thibault et Pauline ont creusé cet appel en profondeur grâce aux différentes étapes proposées par Fidesco : “Nous avons répondu à cette invitation : discerner notre désir de nous donner, d’offrir pendant le temps de la mission, nos mains, nos oreilles, nos regards, nos compétences personnelles et professionnelles, d’aller à la rencontre d’une autre culture, de partager d’un peu plus près les joies comme les peines des personnes que nous allons rencontrer et avec qui nous allons vivre, d’ouvrir plus grand nos yeux et surtout nos cœurs; discerner également notre désir de partager ce grand chamboulement avec notre petite fille de bientôt 3 ans…” L’appel du large a éveillé en eux : un sentiment de curiosité, l’intuition d’une joie débordante à venir et un petit quelque chose qui les invitent à laisser place à la confiance. Ils prennent la direction de l’île rouge !
Lutter contre l’analphabétisme des enfants
Madagascar est une grande île qui s’étend sur près de 1600km de long et 600km de large, ce qui lui donne une superficie légèrement supérieure à celle de la France. Thibault et Pauline ont soif d’y découvrir ses 18 ethnies, ses colonies de zébus, ses armées de baobabs séculaires et son histoire façonnée par 20 siècles de migrations en provenance d’Afrique, d’Asie du Sud-Est, du Proche-Orient et d’Europe… Préparant leur départ, ils ont pu entrevoir que Madagascar était une terre contrastée. D’une fascinante beauté, les paysages de Madagascar constituent l’écrin magnifique d’un peuple connu pour son sens de l’accueil et sa fraternité. Seulement, c’est aussi une population qui vit dans une extrême pauvreté. Les besoins sont multiples et les communautés religieuses y répondent en s’investissant dans des projets de première urgence et de développement. Le Vozama est né il y a 25 ans à l’initiative du Frère Boltz, jésuite allemand, pour lutter contre l’analphabétisme des enfants entre 5 et 8 ans dans les zones rurales isolées de Fionarantsoa et Ambositra. Ce projet compte aujourd’hui près de 800 écoles en brousse pour environ 10 000 enfants. Au-delà de sa mission première, le Vozama agit aussi sur d’autres axes complémentaires, dans une logique de développement intégral, autonome et responsable : accès à l’eau potable, formation à l’hygiène, préventions des risques sanitaires, amélioration des techniques agricoles, reforestation, etc.
Leur mission
En lien avec le diocèse et le conseil d’administration, Thibault accompagne et soutient la directrice générale de l’association. Pauline, elle, se charge de développer les partenariats et les actions de communication et de formation.

À dire vrai, l’inculturation est souvent plus délicate qu’escomptée, et nous invite à faire preuve d’une grande humilité face à nos limites que nous constatons chaque jour – c’est un très beau défi ! Il nous semble en effet que nous devons composer avec des sensations ambivalentes : nous avons le sentiment d’être plongés dans une culture joyeuse et accueillante tout en étant confrontés à la rudesse réelle et l’insondable distance maintenue dans toute relation.

Rejoignez l'aventure Fidesco

Parrainez Thibault et Pauline

Osez le volontariat international !

Rejoignez l'aventure Fidesco

Parrainez Thibault et Pauline

Osez le volontariat international !

Demandez votre rapport de mission

Vous le recevrez dès qu’il sera publié

Téléchargez le rapport de mission