Exemple option message = participez à la messe d'envoi des volontaires le XX juillet prochain > inscrivez-vous au live

Olivier et Marguerite-Marie

de Goussencourt

Nous espérons pouvoir vivre une expérience forte de conversion, et revenir plus proches et plus à l’écoute des gens dans le besoin.

Nous espérons pouvoir vivre une expérience forte de conversion, et revenir plus proches et plus à l’écoute des gens dans le besoin.
Goûter à une vie plus simple, plus authentique
“Sortir du canapé” comme dit le pape François, sortir de leur quotidien et goûter à une vie plus simple et plus authentique : c’est ce qui a éveillé le souhait de servir d’Olivier et Marguerite-Marie. Découvrir d’autres cultures, de nouveaux horizons, élargir leur cœur, vivre leur foi dans leur travail, trouver une unité de vie, se recentrer sur l’essentiel : la liste est encore longue de tout ce qui les anime aujourd’hui. Les témoignages de jeunes familles volontaires les ont vraiment édifiés et confortés dans leur envie de partir en mission. Leurs quatre enfants embarquent avec eux dans l’aventure avec beaucoup d’enthousiasme. Ils s’envolent en famille pour une mission de 2 ans avec Fidesco, au cœur de l’île de Madagascar !“Sortir du canapé” comme dit le pape François, sortir de leur quotidien et goûter à une vie plus simple et plus authentique : c’est ce qui a éveillé le souhait de servir d’Olivier et Marguerite-Marie. Découvrir d’autres cultures, de nouveaux horizons, élargir leur cœur, vivre leur foi dans leur travail, trouver une unité de vie, se recentrer sur l’essentiel : la liste est encore longue de tout ce qui les anime aujourd’hui. Les témoignages de jeunes familles volontaires les ont vraiment édifiés et confortés dans leur envie de partir en mission. Leurs quatre enfants embarquent avec eux dans l’aventure avec beaucoup d’enthousiasme. Ils s’envolent en famille pour une mission de 2 ans avec Fidesco, au cœur de l’île de Madagascar !
Vivre à l’école de l’humilité
Madagascar est un pays où se côtoient grande richesse du sol et grande pauvreté matérielle de ses habitants. Le peuple malgache est souvent décrit comme doux, consensuel et très respectueux des autres. Olivier et Marguerite-Marie se réjouissent de vivre cette belle école d’humilité pendant 2 ans. Sur place, ils rejoignent le diocèse de Fianarantsoa, dans les Hautes Terres, pour apporter leur aide au sein du Centre de Formation Rurale d’Andriamboasary. Créée par des missionnaires jésuites, cette ferme-école a pour objectif d’évangéliser les familles paysannes et contribuer à la formation dans différents domaines agricoles (élevage laitier, petits élevages, culture du riz, des légumes, etc.).Madagascar est un pays où se côtoient grande richesse du sol et grande pauvreté matérielle de ses habitants. Le peuple malgache est souvent décrit comme doux, consensuel et très respectueux des autres. Olivier et Marguerite-Marie se réjouissent de vivre cette belle école d’humilité pendant 2 ans. Sur place, ils rejoignent le diocèse de Fianarantsoa, dans les Hautes Terres, pour apporter leur aide au sein du Centre de Formation Rurale d’Andriamboasary. Créée par des missionnaires jésuites, cette ferme-école a pour objectif d’évangéliser les familles paysannes et contribuer à la formation dans différents domaines agricoles (élevage laitier, petits élevages, culture du riz, des légumes, etc.).
Leur mission
Olivier aider dans la gestion de la ferme et profitera de sa formation agricole pour être un véritable appui technique auprès des employés. Marguerite-Marie s’occupe de la commercialisation du fromage, du suivi de la fromagerie et travaillera en lien avec le diocèse. Les enfants quant à eux sont ravis de vivre dans une ferme au milieu d’ânes, vaches, cochons, poules… Ils en rêvaient, et la mission le rend possible ! Olivier aider dans la gestion de la ferme et profitera de sa formation agricole pour être un véritable appui technique auprès des employés. Marguerite-Marie s’occupe de la commercialisation du fromage, du suivi de la fromagerie et travaillera en lien avec le diocèse. Les enfants quant à eux sont ravis de vivre dans une ferme au milieu d’ânes, vaches, cochons, poules… Ils en rêvaient, et la mission le rend possible !

Partir en mission, c’est un peu comme se rendre au désert. On laisse loin de nous nos familles, amis, confort, habitudes, repères… Au niveau spirituel aussi, cela a été un peu aride au début : messe en malgache où on ne peut ni répondre (ça commence à venir !) ni comprendre l’homélie, on ne connaît pas les prêtres pour un appui spirituel, le catéchisme pour les enfants est loin… Au coeur de ce déracinement, nous avons senti un besoin accru de Dieu, la nécessité de se reposer plus fortement sur lui pour arrêter de tout faire à la force du poignet. Puiser à la source pour ne pas se dessécher. L’absence de propositions diverses et variées nous permet de nous concentrer à nouveau sur l’Essentiel. Nous sommes finalement gâtés à la ferme : nous avons une chapelle en face de chez nous. Il nous suffit de traverser la cour pour Lui rendre visite et Lui demander chaque jour la grâce de l’instant présent.

Rejoignez l'aventure Fidesco

Parrainez Olivier et Marguerite-Marie

Osez le volontariat international !

Rejoignez l'aventure Fidesco

Parrainez Olivier et Marguerite-Marie

Osez le volontariat international !

Demandez votre rapport de mission

Vous le recevrez dès qu’il sera publié

Téléchargez le rapport de mission