Preparer noel aux philippines

Par Gaétan et Gaëtane, volontaires au sein de l’association Anak - TNK,
à Manille – Philippines

IMG_4881

Une question de saison...

Noël aux Philippines débute très tôt car le temps de Noël dans ce pays, qui aime faire la fête, dure sur tous les mois qui terminent en « bre ». Ainsi, dès le début de septembre, nous avons pu commencer à voir fleurir des décorations, à entendre des chants de Noël dans les haut-parleurs, et c’est le 3 septembre que nous a été souhaité notre premier « Merry Christmas » de la saison.

Et dans les rues, qu'est-ce que ça donne ?

Les décorations, reproductions plastiques de sapins, bonhommes de neige, reines, ect., sont anaclimatiques pour ce pays qui fête la venue de Jésus sous 30°C et une chaleur humide. La piété populaire très forte aux Philippines s’exprime aussi par la présence des nombreuses crèches dans les rues, les maisons, les bâtiments publics et bien sûr les églises. En souvenir de l’étoile qui a guidé les bergers jusqu’à l’enfant Dieu, les Philippins accrochent de très belles et lumineuses étoiles sur leurs maisons. Si l’étoile a guidé les Rois Mages jusqu’au Christ, gageons que le Christ se laissera guider par cette étoile jusque dans les foyers et les coeurs prêts à l’accueillir. Dans cette société où la famille représente la cellule de base et l’idéal de tout Philippin, Noël est une fête très importante, très attendue et l’occasion de se retrouver en famille.

Et dans l'assiette ?

Les Philippins adorent faire la fête et il n’est pas de fête sans bon repas ! La quantité de nourriture compte pour autant que sa qualité et les Philippins sont audacieux dans leur cuisine, comme le prouve l’association de brochettes saucisses/chamallow ou la salade macaroni mêlée a du lait concentré sucré et des fruits en sirop. 

Les Misa de Gallo

La plus belle tradition philippine au moment de Noël sont les Misa de Gallo, si belle que même le Pape François a appliqué cette tradition au Vatican en 2020. Ces messes, célébrées le matin d’où leur nom de « messe du coq », ont lieu pendant les 9 jours précédant Noël. Cette neuvaine permet de préparer son cœur à la naissance de Jésus et se rappeler que si nous sommes joyeux le 25 décembre c’est parce qu’un Sauveur nous a été donné, c’est le Christ, le Seigneur ! 

Joyeux et saint Noël !

Photographies de Timothée et Tiphaine de Feraudy,

volontaires à Manille, Philippines