fbpx

< VOIR TOUTES LES HISTOIRES D’ESPOIR

Lucivany, portrait d’une maman précaire devenue volontaire…

Par Mélanie et Anne, Mission Redençaõ Brésil

A Redenção, Conceição, ou dans d'autres villes du Brésil, le projet Sonho de Mãe accueille les jeunes mamans en situation de précarité économique et affective. Après quinze années d'existence, les équipes s'étoffent régulièrement d'anciennes mamans venues aider et transmettre aux plus jeunes ce qu'elles ont reçu.

Un véritable choc

Parmi celles-ci, Mélanie et Anne ont rencontré une femme qui les a beaucoup marquées : Lucivany, jeune maman du projet devenue bénévole. Une vraie richesse pour leur équipe !

Mélanie :

Lucivany a débuté au projet en tant que jeune volontaire en 2017. Mais peu de temps après, elle tombe enceinte et se retrouve à participer au projet en tant que maman. Elle raconte : « Apprendre que j’attendais un enfant a été un véritable choc. Ce n’était pas le moment, je n’avais pas les moyens, j’avais d’autres projets en tête. J’étais confuse. » Bien que la nouvelle ait été dure à accepter, à aucun moment elle n’a pensé à la possibilité de l’avortement. « Cet enfant n’était pas un parasite arrivé par hasard, il était là par mon fait, même si ça bousculait mes plans. » C’est le projet Sonho de Mãe qui fut en grande partie responsable de son apaisement.

Un chemin de vie

Elle témoigne qu’elle a rencontré là de nombreux soutiens, tant dans l’équipe des volontaires qu’auprès des autres mamans. Elle raconte notamment le cas d’une maman participant au projet, enceinte de son huitième enfant, et rayonnante de joie ! À ce moment, Lucivany s’est libérée de ses peurs et s’est dit « Pourquoi, moi aussi, je ne pourrais pas goûter à cette joie ? »

Pour autant, le chemin n’a pas été simple, et si sa famille proche lui a été d’un vrai soutien, elle a perdu un grand nombre de ses amis (dont le père de l’enfant) qui ne comprenaient pas son choix. Coup dur pour une jeune femme encore en construction de son identité…

A l'exemple de la sainte Vierge

Dans les moments de doute, sa foi l’a aidée à tenir bon. « L’exemple de la Vierge Marie en particulier m’a été d’une grande aide dans mon parcours. Quand je me sentais seule au monde, je me rappelais qu’elle aussi était très jeune, dans une culture où elle risquait la lapidation pour avoir un enfant hors-mariage, elle aussi était une fille du peuple. » Finalement, elle n’a aucun regret. Sa fille a maintenant trois ans et représente tout pour elle : « Aujourd’hui, je suis très fière de dire que je suis femme, que je suis mère ! » dit-elle avec le plus grand des sourires.

Elle est depuis retournée en tant que volontaire au projet et se sent d’autant plus proche des mamans de par son expérience. « Au départ, je suis devenue volontaire car je voulais coudre, mais maintenant, j’apprécie bien plus m’asseoir auprès des mamans et converser avec elles. Je les encourage à réussir et essaie qu’elles aient une meilleure estime d’elles-mêmes. »

Derrière les portes d'une maison

Anne :

Lucivany est volontaire au projet de Conceição. Mais, il y a quelques années, elle participait au projet en tant que femme enceinte. Elle m’ouvrit un jour les portes de sa maison pour que je recueille son si beau témoignage : « Lorsque je suis tombée enceinte ça été vraiment très difficile. Je n’acceptais pas ma grossesse. Ça ne dérangeait pas ma famille, mais mes amies sont parties une par une, et mon compagnon voulais que j’avorte. Il me mettait la pression et je ne savais pas quoi faire. Je connaissais déjà le projet Sonho De Mãe car j’y étais volontaire depuis cinq mois. Alors j’y suis allée et j’ai commencé à fabriquer le trousseau de naissance pour mon bébé. Petit à petit, le projet m’a aidée à accepter ma grossesse et donc à faire le choix de la vie. A Sonho de Mãe, j’ai appris ce que c’est d’aimer et aujourd’hui ma fille est la chose la plus belle que j’ai. L’amour que j’ai pour elle est incroyable, c’est indescriptible. Éduquer est tellement difficile, mais aimer ma fille est la meilleure chose du monde. J’ai aussi pu apprendre comment prier avec ma fille. Je suis croyante depuis mon adolescence et c’est important pour moi que ma fille grandisse dans la foi. Je veux lui transmettre l’amour de Dieu. »

Au projet, Lucivany a décidé d’être mère, elle s’est laissé toucher par l’amour de Dieu et vit de cet amour chez elle, avec sa fille.

Découvrez nos actualités

Une église pour les réfugiés d’Aweil !

Partir en mission en famille, c’est possible ?

L’aventure au désert…

On met les voiles !

Téléchargez le rapport de mission

Des questions sur le parrainage ? Vous souhaitez soutenir la mission  et recevoir des nouvelles régulièrement ?

Contactez Naditza, notre chargée de parrainage, grâce à ce formulaire ! 

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont nécessaires au traitement de votre demande et sont destinées à un usage exclusivement interne. Conformément à la loi française N 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, et à la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données personnelles (RGPD), vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données et de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser un mail via ce formulaire de contact. 

Pour obtenir plus d’informations concernant les traitements que nous mettons en œuvre, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité. Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de la CNIL à l’adresse : www.cnil.fr. La loi française relative à la protection des données personnelles ouvre des droits aux personnes concernées par les traitements. Fidesco a désigné un Délégué à la Protection des Données à caractère personnel (DPD). Le DPD veille au respect des droits des personnes (droit d’accès, de rectification et d’opposition). En cas de difficultés rencontrées lors de l’exercice de ces droits, les personnes concernées peuvent saisir le DPD.

Les volontaires et bénévoles ont toujours accès au DPD pour poser des questions au sujet de la protection des données personnelles en cliquant ici.

Demandez le rapport de mission

Vous le recevrez dès qu’il sera publié

Des questions sur le parrainage ? Vous souhaitez soutenir la mission  et recevoir des nouvelles régulièrement ?

Contactez Naditza, notre chargée de parrainage, grâce à ce formulaire ! 

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont nécessaires au traitement de votre demande et sont destinées à un usage exclusivement interne. Conformément à la loi française N 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, et à la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données personnelles (RGPD), vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données et de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser un mail via ce formulaire de contact. Pour obtenir plus d’informations concernant les traitements que nous mettons en œuvre, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité. Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de la CNIL à l’adresse : www.cnil.fr. La loi française relative à la protection des données personnelles ouvre des droits aux personnes concernées par les traitements. Fidesco a désigné un Délégué à la Protection des Données à caractère personnel (DPD). Le DPD veille au respect des droits des personnes (droit d’accès, de rectification et d’opposition). En cas de difficultés rencontrées lors de l’exercice de ces droits, les personnes concernées peuvent saisir le DPD. Les volontaires et bénévoles ont toujours accès au DPD pour poser des questions au sujet de la protection des données personnelles en cliquant ici.