Exemple option message = participez à la messe d'envoi des volontaires le XX juillet prochain > inscrivez-vous au live

2022, une nouvelle année pour le volontariat de réciprocité

La promotion 2022-2023 de volontaires de réciprocité Fidesco est arrivée en France !

Après une session de discernement à Abidjan (Côte d’Ivoire) et une session de formation, ils ont rejoint chacun leur mission respective. A Paris, Toulouse, Troyes ou en Loire Atlantique, ils sont envoyés en mission auprès des plus vulnérables pour offrir leurs compétences mais aussi toute leur écoute et leur amitié.

 

La promotion 2022-2023

Cette année, treize jeunes africains se sont lancés dans l’aventure du volontariat de réciprocité avec Fidesco ! Ils viennent du Bénin, du Burundi, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Rwanda ou du Togo et ont répondu présent à l’appel de la mission.

Au service des plus vulnérables en France, ils découvrent la grande pauvreté humaine des exclus de la société française. C’est cette solitude profonde qui a notamment marqué certains de ces jeunes, à l’image d’Emmanuel, envoyé auprès de Sources d’envol pour la réinsertion des prisonniers en fin de peine. Il déclare vouloir se mettre au service des exclus pour « faire reculer la solitude« .

En France, c’est une découverte sociale et culturelle qui attend ces treize jeunes, au contact des fractures de la société. Une autre nouveauté notable, qui en déstabilise plus d’un, celle du climat ! Une découverte déroutante pour Régine, en mission avec Simon de Cyrène, qui raconte : « Une semaine après mon arrivée, il a commencé à faire froid : nous étions obligés de porter des pulls tous les jours, ce qui n’était pas habituel dans ma vie. […] Mais petit à petit, je me suis habituée à cette saison et je suis arrivée à tolérer le port des pulls. Pour le moment, ça marche. J’attends ce que pourra m’apporter l’hiver ! »

 

Auprès des exclus, en France

Au contact permanent des fractures sociales françaises, ces jeunes habitent en colocation avec des personnes en réinsertion après un parcours de rue, en situation de handicap ou en ferme-école pour accompagner la réinsertion de prisonniers en fin de peine. Ils sont envoyés au sein d’associations partenaires de Fidesco : Le Rocher, Lazare, Aux Captifs la libération, Sources d’envol, Simon de Cyrène, le Secours Catholique ou encore, l’Union Diaconale du Var.

Cette proximité avec ceux qu’ils sont venus servir est avant tout source d’émerveillement. Ange-Pierrot, en mission chez les Captifs, en témoigne : « La beauté de cette expérience, je la ressens principalement à travers le principe des « mains nues » : on va à la rencontre de la personne sans aide matérielle, on y va avec ce qu’on est, nos forces et nos propres pauvretés, notre vécu. La rencontre devient non plus une rencontre entre un sauveur et une personne faible, mais un échange entre deux pauvres, deux frères en pauvreté ! »

En parallèle de leur mission et pour favoriser leur retour dans leur pays, ces treize volontaires suivent un parcours universitaire à l’Université catholique de l’Ouest. La rentrée s’est faite le 19 octobre dernier à Angers. Dorénavant, leur année de mission peut suivre son cours !

 

Pourquoi développer un volontariat de réciprocité Fidesco ?

En tant que volontaires, les personnes envoyées en mission par Fidesco œuvrent pour la solidarité internationale. Auprès des associations françaises, ils sont un réel souffle pour les bénévoles locaux. Leur regard neuf sur les réalités françaises et leur désir de donner une année de leur vie au service des plus pauvres sont une aide pour ces associations. Ils sont chargés d’animer des centres d’accueil, de faire des maraudes ou d’accompagner des jeunes en difficultés. Ils mettent alors leurs compétences au service des exclus de notre société.

Pour nos partenaires, ils sont une vraie richesse : Ouarda, responsable d’appartement chez Simon de Cyrène, en témoigne : « Ces personnes provenant des pays du Sud ont ancré en elles l’aspect du vivre ensemble, essentiel pour la vie en association. Ils ont vraiment la volonté d’être là, à l’écoute et disponibles. »

Pour finir, quelques mots d’Emeric Clair, directeur de Fidesco : « La mission au loin est la réponse à un appel de l’Église qui concerne des personnes de toutes origines. Elle n’est pas un privilège occidental. Comme les autres, les volontaires du Sud quittent leur pays et leurs habitudes pour servir. Ils partent à la rencontre d’une autre culture, à la rencontre de frères en souffrance ; car si les pays du Sud ont des pauvretés, les pays du Nord en ont aussi. La mise en œuvre du volontariat de réciprocité est portée par l’urgence de construire une culture de la rencontre ! »

Pour les soutenir, c’est par ici !

Téléchargez le rapport de mission

Des questions sur le parrainage ? Vous souhaitez soutenir la mission  et recevoir des nouvelles régulièrement ?

Contactez Naditza, notre chargée de parrainage, grâce à ce formulaire ! 

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont nécessaires au traitement de votre demande et sont destinées à un usage exclusivement interne. Conformément à la loi française N 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, et à la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données personnelles (RGPD), vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données et de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser un mail via ce formulaire de contact. 

Pour obtenir plus d’informations concernant les traitements que nous mettons en œuvre, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité. Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de la CNIL à l’adresse : www.cnil.fr. La loi française relative à la protection des données personnelles ouvre des droits aux personnes concernées par les traitements. Fidesco a désigné un Délégué à la Protection des Données à caractère personnel (DPD). Le DPD veille au respect des droits des personnes (droit d’accès, de rectification et d’opposition). En cas de difficultés rencontrées lors de l’exercice de ces droits, les personnes concernées peuvent saisir le DPD.

Les volontaires et bénévoles ont toujours accès au DPD pour poser des questions au sujet de la protection des données personnelles en cliquant ici.

Demandez le rapport de mission

Vous le recevrez dès qu’il sera publié

Des questions sur le parrainage ? Vous souhaitez soutenir la mission  et recevoir des nouvelles régulièrement ?

Contactez Naditza, notre chargée de parrainage, grâce à ce formulaire ! 

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont nécessaires au traitement de votre demande et sont destinées à un usage exclusivement interne. Conformément à la loi française N 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, et à la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données personnelles (RGPD), vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données et de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser un mail via ce formulaire de contact. Pour obtenir plus d’informations concernant les traitements que nous mettons en œuvre, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité. Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de la CNIL à l’adresse : www.cnil.fr. La loi française relative à la protection des données personnelles ouvre des droits aux personnes concernées par les traitements. Fidesco a désigné un Délégué à la Protection des Données à caractère personnel (DPD). Le DPD veille au respect des droits des personnes (droit d’accès, de rectification et d’opposition). En cas de difficultés rencontrées lors de l’exercice de ces droits, les personnes concernées peuvent saisir le DPD. Les volontaires et bénévoles ont toujours accès au DPD pour poser des questions au sujet de la protection des données personnelles en cliquant ici.