DÉVELOPPEMENT

1-Fidesco-Accueil2-Fidesco-Accueil3-Fidesco-Accueil

 

  • Acteur de développement reconnu pour son expérience, Fidesco œuvre concrètement au développement des pays du Sud par l’envoi de Volontaires de Solidarité Internationale (Loi française de 2005). Ils partent mettre leurs compétences de façon désintéressée au service d’une population qui en a exprimé le besoin.
  • Fidesco ne travaille pas sur des programmes définis en France mais soutient des projets locaux issus et mis en œuvre par des populations locales elles-mêmes.
  • Les projets dans lesquels les volontaires sont envoyés répondent aux besoins identifiés d’une population donnée. Le volontaire est envoyé si la compétence n’existe pas localement. Fidesco ne se substitue pas aux personnes locales.
  • Les projets servis par Fidesco sont tous mis en œuvre par l’Église Catholique locale (diocèse, paroisse, congrégation, laïc mandaté par l’Ordinaire du lieu).

 

FOI

4-Fidesco-Accueil5-Fidesco-Accueil6-Fidesco-Accueil

 

  • Les volontaires partent dans une démarche de foi se mettre au service d’autres hommes, sans distinction de race, de culture ou de religion.
  • Dans l’exercice de leur mission, ils apportent aide et assistance en vivant la spécificité chrétienne du développement  :
    • Prendre en compte le bien des personnes dans leur intégralité (biens matériels, humains et spirituels),
    • Appliquer la doctrine sociale de l’Église : agir dans le sens du Bien Commun, respecter et favoriser la mise en œuvre du principe de subsidiarité, prise en compte de l’option préférentielle des pauvres dans ce qui est entrepris,
    • Montrer à l’autre toute sa dignité dans une rencontre de « cœur » à « cœur » sans laquelle la réciprocité de l’échange ne peut être véritablement vécue.

 

ÉCOLE DE VIE

7-Fidesco-Accueil8-Fidesco-Accueil9-Fidesco-Accueil

 

• Le volontaire s’inscrit dans une démarche d’abandon. La mission n’est pas choisie, mais reçue.
• Les conditions de vie localement sont modestes mais justes.
• Le volontaire entre avec souplesse et patience dans l’histoire d’autres hommes, d’autres cultures pour les servir de manière adaptée.
• Le volontaire reste sur place tout le temps de la mission (un ou deux ans).