13-Fidesco-Accueil14-Fidesco-Accueil15-Fidesco-Accueil

Fidesco est avant tout au service des populations locales. Soucieux de répondre à un besoin réel, c’est en réponse à une sollicitation et après une validation par le siège que Fidesco ouvre une nouvelle mission et y envoie des volontaires. Fidesco ne travaille pas sur des programmes définis en France mais soutient des projets locaux issus et mis en œuvre par l’Eglise catholique des pays.

 

Qui sont les partenaires de Fidesco ?

 

camembert partenaires

 

Interviews de quelques partenaires :

Monseigneur You, évêque de Santíssima Conceição do Araguaia au Brésil, fait appel aux volontaires Fidesco depuis 17 ans.Monseigneur You

« J’ai fait venir les premiers volontaires quand je suis devenu curé de la paroisse des « marécages », Notre-Dame des Alagados, à Salvador de Bahia. Pourquoi Fidesco ? Parce que des volontaires qui se donnent à 100 % forment et entraînent d’autres volontaires, locaux cette fois-ci. Parce que – lorsque la structure familiale est très abîmée (violence, promiscuité, prostitution) – les volontaires sont des “modèles” réels et accessibles ! Parce que les gens ont besoin de Dieu ! Ils ont besoin de saints qui se donnent et témoignent par le concret de leur vie. Ce n’est pas simplement pour donner un coup de main, c’est pour servir et faire grandir. »

Père Zocco, Procurateur du diocèse de Fianarantsoa depuis près d’un demi-siècle, réputé à Madagascar pour son engagement missionnaire. Comme dit une de nos volontaires : On ne peut passer dans le diocèse de Fianarantsoa sans entendre parler du père Zocco. Grande figure locale, il est connu de tous aussi bien dans l’Église qu’en dehors ! 
père Zocco
« Notre diocèse de Fianarantsoa est très heureux de cette présence de volontaires qui participent avec efficacité à nos activités sociales à la Ferme École, au Préventorium pour enfants rachitiques, au Vozama, au Centre Diocésain de la Santé, à l’Enseignement des jeunes séminaristes ou à Ankajobe, à la Léproserie de Marana. Ils ne sont pas des volontaires comme les autres ! Il y a une motivation spéciale dans leur manière de travailler. La charité c’est le secret de la réussite des volontaires FIDESCO dans leur mission, c’est dans la prière qu’ils trouvent le courage pour la générosité dans le service. »

Père Ferrington Rayen, prêtre salésien à Moshi en Tanzanie :père Ferrington Rayen

« Nous avons eu la chance de recevoir des volontaires Fidesco quand le Centre de formation technique Don Bosco à Moshi était à ses débuts. Ils lui ont fait prendre forme grâce à leurs capacités d’organisation et de management. Les volontaires Fidesco ont un grand désir de grandir. Leur volonté de partager et d’apprendre au travers d’autres cultures est un point très positif. »