Rencontre avec Emeric Clair, nouveau directeur de Fidesco

La mission est toujours une histoire de rencontres, d’appels et d’engagements.  Rencontre avec Emeric Clair, le nouveau directeur de Fidesco

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Emeric, je suis marié avec Quitterie depuis 16 ans et nous sommes les parents de 4 enfants. En préparant notre mariage, nous avons senti ensemble un appel fort à partir en mission pour nous donner aux autres. Nous sommes partis avec Fidesco et avons passés 3 années de mission magnifiques à Madagascar. J’ai ensuite occupé différentes postes en France dans la grande distribution comme directeur de magasin et responsable des relations sociales pour le groupe, puis dans la santé comme directeur régional des ressources humaines.  Avec Quitterie, nous sommes membres de la Communauté de l’Emmanuel depuis 2005.

Quelles ont été vos premiers contacts avec Fidesco ?

En 1992, alors âgé de 17 ans, je m’étais rendu en Guinée Conakry dans le cadre d’une courte mission humanitaire. Dans un tout petit village, au fin fond de ce pays, nous nous sommes retrouvés avec… un couple de volontaires Fidesco ! Je me souviens avoir été très marqué par la grande cohérence qu’il y avait entre leur choix de vie radical, leur Foi et leur action au quotidien. Je crois que c’est à partir de ce moment que j’ai senti en moi le désir de partir à mon tour en mission avec Fidesco ; ce que j’ai fait plusieurs années après avec mon épouse.

Qu’est ce qui fait selon vous la singularité de Fidesco ?

Les volontaires Fidesco cherchent à allier à la fois leur savoir-faire et leur savoir-être. Ils joignent à la fois des compétences solides à un témoignage joyeux de leur foi. Le développement intégral de la personne passe en effet par beaucoup de dimensions : humaine, matérielle, sociale, culturelle et spirituelle. C’est cela qu’ils servent en vivant au plus près des populations locales, immergés dans leur culture et leur histoire. Je suis très attaché à la dimension de service de l’Église universelle, en particulier auprès de ceux qui souffrent et font appel à nous.

Quel regard portez-vous sur les missions de Fidesco en 2016 ?

Fidesco a vécu une année magnifique en 2016 : + 30% de volontaires envoyés en un an ! Ce dynamisme est un témoignage très fort du désir d’engagement de nombreux jeunes. En partant ils expriment leur générosité et leur altruisme. Ils vivent aussi une expérience de transformation qui les marquera à vie : 90% de nos volontaires de retour prennent un engagement extrêmement fort dans la vie civile à leur retour. C’est une expérience extrêmement positive pour ceux qu’ils servent, pour  eux et pour la France. 2016 marque aussi le début de notre présence au Moyen-Orient avec deux volontaires envoyés auprès des réfugiés de la plaine de Ninive en Irak.

Faire un DON FIDESCO